Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

QUI NE RIT PAS, MEURT

Partager ce projet

Par Héloise le bail, le 11.07.2017

A chaque noël, c'est la même chose : Héloïse ne rêve que de dinde aux marrons et de bûche au chocolat, mais chez elle, ils sont juifs. Pas la religion, la culture. Alors ils mangent du pâté de foie, du hareng et des tas de choses dégoûtantes. Quand tout à coup, un vieil homme à moustaches surgit de sa soupe. C'est Shalom Aleicheim, le grand écrivain, et il va tenter de lui expliquer le mystère de l'humour juif...

De Moïse au Moyen-âge en passant par Groucho Marx, cette bande-dessinée nous fait découvrir les origines de cet humour si particulier, à travers l'Histoire et la culture des Juifs d'Europe de l'Est, tandis que des créatures étranges s'invitent au repas pour participer à la discussion.

Cette bande-dessinée traite avant tout de l'héritage familial et des moyens de se l'approprier. L'identité juive a cela de curieux qu'elle ne repose ni sur des croyances, ni sur un pays, ni sur des traditions. Elle existe, et a longtemps provoqué la haine d'autrui. A travers l'humour et la dimension didactique, ce récit raconte également la construction d'un peuple bouc émissaire, les origines de l'antisémitisme, et l'omniprésence du traumatisme au sein d'une famille.

L'humour est donc le sujet idéal pour parler de la culture juive, puisqu'il perdure dans le temps, qu'il est la conséquence même des persécutions subies à travers l'histoire, et qu'il permet de façon ludique et agréable de la découvrir.

Partager cette page