Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Les conversations clandestines -------------------------------->Lettres au parquet

Partager ce projet

Par Carla adra
École supérieure d’art et de design de Reims (Reims)
Le 05.09.2017

Les conversations clandestines --------------------------------------------->Lettres au parquet est un projet qui provoque la rencontre et l’échange avec l’Autre sous une forme à la fois sculpturale et performative. Les différents éléments coexistent dans un même espace/temps et se révèlent au contact des uns et des autres.

La recherche est menée sur la lettre épistolaire, un format qui même s’il s’adresse à l’autre, est avant tout une expression d'un sujet, d’un Je, au travers d’une écriture. Ce partenariat entre l’interiorité et l’extériorité se retrouve également dans la plasticité et l’utilisation des matériaux où se camouflent les textures et s’encastrent les formes. Des écrins en bois sont posés sur le sol en parquet. Ils se fondent et s’incorporent horizontalement et discrètement. Des lettres enroulées sont cachées au coeur des écrins, protégeant ainsi une intimité. Sous une latte de parquet, une lettre est dissimulée. L’espace est le plus grand des écrins. Dans et avec cet intérieur, se déroule une performance. Elle est initiée par le bruit des spectateurs qui marchent. En effet, le parquet grince. Des performeurs viennent petit à petit construire un rythme, un échange, un dialogue au travers des sonorités du sol.

L’écoute des mouvements de chacun est attentive et délicate. Seule l’immobilité est silencieuse.

Partager cette page