Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Landspace

Partager ce projet

Par Simon bravard
Lycée Jacques Prévert (Boulogne)
Le 06.09.2017

Le "seed" est une valeur générée par un algorithme dans le but d'être interprétée par un programme. Les informations, l'heure ou la date du matériel informatique sont des entrées utilisées pour générer cette valeur. Celle-ci relève donc d'autres valeurs qui nous sont inconnues et en cela on la qualifie d’aléatoire. C'est ce caractère aléatoire qui m'a initialement poussé à me pencher sur le design génératif pour mon thème de recherche en deuxième année de DSAA design graphique. Après l'écriture de mon mémoire et de mon étude de cas autour de la génération de l'espace par l'algorithme dans le jeu vidéo, j'ai voulu travailler autour du paysage génératif pour mon projet de fin d’année. Il est constitué d’une édition de recherches graphiques et d'un programme qui génère des paysages en fonction d'interaction avec des statuettes capturées dans le réel par photogrammétrie puis imprimées en trois dimensions ; leurs caractéristiques topologiques définissant les propriétés des univers qu'elles génèrent à l'écran. De cette manière, j’ai cherché à éluder tout aspect aléatoire et à m’appuyer uniquement sur les données propres aux modèles 3D des statuettes pour générer le "seed" : proposer une expérience d’exploration d’univers numériques propre aux manipulations du spectateur, et basée sur les statues qui les habitent. Globalement, ma démarche de recherche graphique a tenté d’associer et de générer du graphisme numériquement à partir d’objets tangibles en utilisant différents logiciels ou programmes génératifs existants ou que j’ai développés sur mesure.

Partager cette page